La route illuminée
"L'esprit est la réalisation créatrice de chaque instant, l'intégration du commencement et de la fin en une synthèse
dont la naissance et la signification se renouvellent à chaque instant" (Dane Rudhyar)
 
 
"Apprenez vos théories aussi bien que vous le pouvez puis mettez les de côté quand vous entrez en contact avec le vivant miracle de l'âme humaine." C.G Jung

   Accueil      Approfondir      La station Vénus


Dane Rudhyar - LA STATION VÉNUS – Réévaluation
 

 
 
"Les deux premières étapes du processus de métamorphose intérieure - station Lune et station Mercure : la réorientation des forces de l'ego et la repolarisation de la conscience - mènent à une troisième symbolisée par Vénus. La période mercurienne du développement total d'un être humain se présente sous trois aspects : d'abord un processus d'involution qui voit l'énergie primordiale de l'Esprit se différencier en forces diverses animant la vie organique, ensuite une évolution des pouvoirs de l'intelligence et du mental et, enfin, un mouvement transcendant (ou "transvolution") représenté par la Route Illuminée. De la même façon, la fonction de Vénus prend différentes formes. La mythologie grecque nous a déjà montré deux aspects de Vénus : Vénus Lucifer, étoile du matin, et Vénus-Hespérus, étoile du soir, l'une annonciatrice de lumière et l'autre moissonneuse, récoltant les produits d'une activité cyclique. Mais il faut aussi lui reconnaître un troisième aspect.

Sous son premier aspect, Vénus étoile du matin, représente ce qu'on appelle aujourd'hui le magnétisme. Et puisque Mercure symbolise l'électricité, positive et négative, ces deux planètes - les seules que nous connaissions actuellement à l'intérieur de l'orbite de la Terre - sont en rapport intime, car l'électricité et le magnétisme sont deux expressions presque inséparables de l'énergie. Au moins dans le symbolisme astrologique, Mercure et Vénus constituent les deux premières étapes de différenciation du potentiel solaire, source indifférenciée de toutes les forces de vie. L'électricité à l'oeuvre à l'intérieur d'un "champ" donne naissance à des processus électromagnétiques. Dans leur ensemble, ces processus constituent le fondement dynamique de la vie organique - le champ électromagnétique ou aura qui pénètre, sous-tend et entoure le corps physique.

Les traditions occultes, aussi bien occidentales qu'orientales, font mention du "corps astral". Malheureusement plusieurs groupes plus ou moins "théosophes" ont donné à ce terme des significations différentes. Le monde astral est essentiellement le domaine des "forces pures", par opposition à l'univers physique où nous ne voyons que des changements dans la matière - la matière des atomes, des cellules, des corps, des sociétés humaines, etc. - changements qui résultent de l'action interne de ces forces. Par "forces pures" nous entendons les forces considérées en elles-mêmes, c'est-à-dire dans leur dynamisme essentiel et sans les limitations que leur impose l'inertie de la matière. Quand les physiciens contemporains définissent la lumière comme un mouvement ondulatoire, ils la considèrent dans son état de force pure. Ils ne s'occupent pas de la substance mise en mouvement, mais plutôt du rythme de la force en mouvement. De ce fait, l'idée de substance disparaît presque entièrement des "modèles" cosmiques présentés par certains physiciens contemporains. Ces modèles ressemblent étonnamment à ceux de l'occultisme ancien ou moderne, par exemple ceux que nous ont proposé les Alchimistes et les Rosicruciens de la fin du Moyen Age et du début de la Renaissance, lorsqu'ils décrivaient le domaine astral (Natura naturans), domaine des énergies fondatrices.

Ce domaine des processus formateurs ne doit cependant pas être confondu avec ce que l'on entend populairement sous le terme "astral", c'est-à-dire le domaine des perceptions illusoires, des désirs insatisfaits et des sous-produits du désarroi psychique. Tout cela fait partie de l'inconscient pour Freud, de l'inconscient personnel pour Jung, et aussi des régions "sub-lunaires" des occultistes médiévaux. Par contre, la fonction de Vénus, sous son aspect involutif, est une puissance formatrice et créatrice. Sur la base de l'activité électrique de Mercure, Vénus crée des champs électromagnétiques qui attirent les particules matérielles disséminées dans les espaces cosmiques. A ces éléments incohérents que rien ne relie, Vénus donne des formes définies qui se concrétisent lorsque des milliers de particules s'accumulent le long des "lignes de force" du champ magnétique qu'elle a créé, comme le démontre l'expérience bien connue de la limaille de fer autour d'un aimant. Vénus s'occupe de l'organisation des lignes de force, mais pas des substances qu'elles attirent ; et ces lignes de force résultent de combinaisons plus ou moins permanentes d'ondes vibratoires. Ce sont des expressions permanentes d'ondes vibratoires. Ce sont des expressions de "forces pures" qui, si l'on considère seulement l'involution de l'énergie vénusienne, s'entrecroisent et se nouent, sans rapport apparent avec les matériaux qui viendront s'accumuler et se condenser le long de ces courants dynamiques. Ce sont ces courants qui constituent la réalité du véritable domaine "astral". La condensation de particules de matière appartient, elle, à un aspect particulier de la fonction lunaire : l'élaboration d'organismes matériels dans la matrice lunaire. Ce que Vénus Lucifer crée, c'est l'archétype Homme ; elle travaille avec des courants lumineux, Lucifer signifiant étymologiquement "Porteur de Lumière".

Mais Vénus a aussi un aspect qui se rapporte au processus d'évolution des espèces biologiques et de la personne humaine. Sous cet aspect évolutif, elle symbolise un facteur très important au plan socioculturel : la valeur. Au niveau de l'esprit individuel, la fonction vénusienne permet à l'homme de discerner ce qui a de la valeur pour sa propre croissance et ce qui non seulement n'en a pas, mais pourrait être destructeur. Ce qu'on appelle en général "les sentiments" est la manifestation immédiate de jugements de valeur, non pas intellectuels, mais instinctifs, organiques, émotionnels, et la plupart du temps déterminés par des normes sociales, culturelles, éthiques traditionnelles. L'amour et la haine, l'attraction et la répulsion, le bonheur et le chagrin, le sens du beau et du laid : autant de sentiments résultant de jugements de valeur qui se basent sur les besoins instinctifs de notre corps et de notre vie intérieure, et sur les exigences morales liées à notre participation à la société, etc. Notre existence en tant que "personne" - état intimement liée à la participation sociale - est très largement caractérisée par l'ensemble de nos jugements de valeur. Ces derniers contrôlent ou du moins influencent et guident le développement des idées générales, des concepts et systèmes abstraits qui appartiennent à la phase Mercure de notre vie intérieure.

Au moment où l'homme individualisé commence à s'avancer sur la Route Illuminée, la fonction vénusienne subit une métamorphose radicale. Le magnétisme du vieil ego doit être renouvelé par un processus d'identification à la qualité essentielle et au but de l'entité solaire (l'Âme). Les habitudes et désirs de l'ego, les valeurs de la vie émotionnelle et les standards culturels et moraux acquièrent progressivement un sens et un but nouveaux. Toutes les valeurs sont fondamentalement réévaluées et c'est à cette transformation que se rapporte la déclaration du Saint Paul : "Ce n'est plus moi qui vis ; Dieu me vit".

Pendant la phase vénusienne de "réévaluation", il n'y a pas accent sur l'action extérieure car celle-ci appartient à l'étape suivante symbolisée par Mars. Vénus insiste presque exclusivement sur le changement de valeurs ; c'est ce que signifient ce qu'on appelle "a change of heart" et, du point de vue religieux, la "conversion" véridique. Un homme est ce que sont les valeurs qu'il accorde à ses expériences intérieures et extérieures. Changez ces évaluations et l'homme n'est plus ce qu'il était ; ses activités changent ou, si elles demeurent extérieurement les mêmes, elles commencent à acquérir une nouvelle qualité de rayonnement et de puissance.

Le philosophe poète allemand Nietzsche popularisa l'expression "réévaluation de toutes les valeurs". Mais sa destinée fut d'agir en destructeur des images et symboles de la religion et de la culture occidentales. Ce genre de destructeurs doit exister, mais leur destinée est tragique, leur responsabilité très lourde. Ils sont comme la bombe atomique dont l'explosion libère la puissance concentrée dans le champ magnétique des atomes de plutonium. Ils libèrent de la puissance, mais à quelle fin ? On doit donner une valeur à la libération vis-à-vis de valeurs périmées et cette valeur est déterminée par le but ultime de l'action libératrice. Celui qui détruit les valeurs culturelles, morales et religieuses devenues désuètes est fatalement entraîné dans la destruction - comme Samson sous les ruines du Temple - sauf dans le cas où la force destructrice est l'énergie puissante de valeurs nouvelles et nettement supérieures. L'être "solaire" - Jésus devenu Christ - ne détruit pas le temple ; il se contente de le purifier. Il ne détruit pas l'édifice des valeurs collectives de l'humanité ; il fait surgir un magnétisme nouveau dans l'Âme humaine ; il désaltère les esprits avec une "Eau Vive" qui remplace l'eau de la tradition devenue inefficace.

Quelle est la source de ce magnétisme nouveau, de cette Eau Vive qui renouvelle la vie intérieure ? C'est le Coeur du Soleil. De ce coeur rayonne éternellement la puissance de l'esprit revivifiant ; et ces rayonnements sont les lignes de force électromagnétiques du "champ" solaire. Symboliquement, le passage de valeurs anciennes à des nouvelles est un changement de cadre de référence : de géocentrique à héliocentrique. Nous avons vu qu'il était nécessaire, pour la fonction lunaire, d'être "réorientée" - d'abandonner Saturne et d'aller vers le Soleil - avant qu'il ne soit possible de voyager sur la Route Illuminée, "monté" en quelque sorte sur un Rayon solaire. De même, l'activité vénusienne doit être re-magnétisée par la qualité et le but de ce Rayon. Il ne suffit pas que les pensées et concepts, renouvelés par un changement dans les perceptions sensorielles, soient différents. Ce qui doit être transformé, c'est le but même et la qualité de la pensée, le pourquoi de la vie intellectuelle.

La valeur de l'activité mentale ne doit pas être tenue pour acquise. Pourquoi pensons-nous ? Pourquoi être conscient ? Quel est le but de la connaissance et des associations d'images et de concepts ? Ce ne sont pas des questions insensées. La mentalité occidentale contemporaine y répond généralement en présentant la pensée comme un instrument nécessaire à la survie : elle assure une adaptation plus efficace au milieu biologique et social et permet un développement plus complet de la personne, corps et psyché. Mais c'est une réponse géocentrique au problème de la valeur. Sur la Route Illuminée, la valeur doit être "héliocentrique". La conscience et le mentat de survie ou de plus grand développement du corps et de la personnalité. Tout ce qui appartient au "mentat" (l'activité intellectuelle et ce qui la dépasse) devient un agent pour l'organisation et la libération de la puissance de l'Ame (en anglais soul-power). Cette puissance permet à l'ego conscient réorienté et repolarisé de se voir sous un jour nouveau et d'agir dans une clarté de sentiment, dans le seul but d'atteindre, avec une forme de conscience pleinement intégrée, immortelle et contrôlée par l'Esprit, l'Etoile qui est l'Identité permanente de l'homme. Cette "forme de conscience" a été nommée par les mystiques européens Corps du Christ ou encore Robe de Gloire.

Pendant l'étape Vénus sur la Route Illuminée, ce corps de lumière se forme peu à peu comme une graine au sein de la fleur. C'est une semence solaire, centrée dans le rayonnement du Soleil, et non plus, comme les semences biologiques, l'origine d'un organisme qui propagera l'énergie compulsive de la nature terrestre. C'est plus qu'un champ électromagnétique, plus qu'un monde d'expression pour un ensemble de valeurs. Cette forme de conscience permettra à l'individu de "comprendre" l'Étoile, but du pèlerinage sur le Rayon solaire qui retourne à son origine cosmique. Comprendre exige non seulement un sens de valeur, mais aussi la capacité de résonner pleinement en parfait accord avec ce qui doit être compris. Ainsi réévaluée, l'activité vénusienne construit, pourrait-on dire, un résonateur spirituel qui lui permet de vibrer au rythme de l'Étoile. Ce rythme, qui est le rythme de notre Père des Cieux en tant qu'être individuel, s'insère dans un immense cycle d'existence ; et le résonateur est un réseau de rayons solaires iridescents. On pourrait le comparer à un radar qui révèle la topographie de l'espace entourant l'Étoile et le caractère essentiel de toutes les expériences sur la Route Illuminée. Ces révélations forment la base de nouveaux étalons de valeur. A travers le brouillard engendré par les illusions terrestres et la confusion des sens, le voyageur sur la Route Illuminée peut alors percevoir les réalités essentielles et significatives, par rapport au but du pèlerinage. Sa vision perce les voiles multiples du charme fascinateur tissé par l'homme, que ce soit dans le domaine de la culture ou de la religion. Il ne renie pas la valeur des grands rêves humanitaires proposés comme buts aux êtres bons et sensitifs ; mais il les évalue différemment, dans un nouveau cadre de référence et peut percevoir, dans ce tableau confus, les valeurs essentielles d'une quête humaine inspirée par l'Esprit.

Lorsque l'individu a accompli cette troisième étape du grand voyage, le magnétisme de sa personnalité est radicalement modifié. Une lumière étrangement différente émane de son regard. De lui, à travers lui, rayonnent la flamme de l'Esprit, une force, une sécurité, un savoir qui ne peuvent s'expliquer en termes de santé normale et de vigueur physique ou mentale. Ce rayonnement s'intensifiera au fur et à mesure que se poursuivra le voyage vers l'Étoile ; il se manifestera par des actions lumineuses, des modes uniques d'adaptation aux circonstances et la capacité de renouveler toute chose touchée - et aimée. Cette manifestation sera sans doute lente et graduelle, avec peut-être des reculs temporaires. Mais la luminosité de l'Esprit dissipera finalement les nuages intellectuels et la magie trompeuse des désirs instinctifs. Ce rayonnement se révèlera, triomphant, au travers d'oeuvres accomplies pour l'Esprit et en tant qu'Esprit. Il subira victorieusement l'épreuve du feu provoquée par des amours "humaines, trop humaines". Et ce seront des victoires de lumière, au sein d'une personnalité accomplie et capable d'apporter le rayonnement de l'Esprit à une humanité encore dominée par des valeurs géocentriques.

"Étoile du matin" d'un jour sans fin, sans coucher de soleil, l'individu rayonnera l'essence subtile de sa personnalité renouvelée et n'aura plus à éprouver le besoin de sommeil, l'obscurité de l'épuisement ou les tempêtes de la souffrance. Même incompris, méprisé, peut-être diffamé ou en butte à la moquerie, il avancera toujours, affermi et renforcé par l'expérience intérieure d'un but et d'une vérité dont il portera haut la torche ardente, pour que tous les hommes la voient et l'utilisent comme guide, s'ils le veulent."

Voici un tableau des phases Directes et Rétrogrades de Vénus, aimablement communiqué par Jean-Mickaël Taconet, élève de Samuel et auteur d'un mémoire à propos de son propre cycle uranien.

Tableau
Vénus rétrograde et directe

 

Vénus rétrograde et directe

 

Recherche du 01.01.1949 au 02.09.2015

 

 

 

 

Vénus

R

10.01.1950 13h 36 -

18° 44' Verseau

Vénus

D

20.02.1950 18h 04 -

03° 06' Verseau

 

 

 

 

Vénus

R

13.08.1951 07h 51 -

18° 20' Vierge

Vénus

D

25.09.1951 00h 59 -

02° 06' Vierge

 

 

 

 

Vénus

R

23.03.1953 03h 53 -

01° 21' Taureau

Vénus

D

04.05.1953 12h 34 -

14° 58' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

25.10.1954 16h 37 -

00° 04' Sagittaire

Vénus

D

05.12.1954 22h 39 -

14° 40' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

31.05.1956 18h 04 -

09° 01' Cancer

Vénus

D

13.07.1956 21h 20 -

22° 30' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

08.01.1958 02h 47 -

16° 18' Verseau

Vénus

D

18.02.1958 06h 18 -

00° 41' Verseau

 

 

 

 

Vénus

R

10.08.1959 23h 16 -

16° 07' Vierge

Vénus

D

22.09.1959 17h 15 -

29° 52' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

20.03.1961 20h 13 -

29° 06' Bélier

Vénus

D

02.05.1961 04h 16 -

12° 44' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

23.10.1962 04h 15 -

27° 38' Scorpion

Vénus

D

03.12.1962 11h 27 -

12° 13' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

29.05.1964 10h 30 -

06° 52' Cancer

Vénus

D

11.07.1964 13h 01 -

20° 21' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

05.01.1966 16h 21 -

13° 50' Verseau

Vénus

D

15.02.1966 18h 41 -

28° 14' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

08.08.1967 14h 29 -

13° 54' Vierge

Vénus

D

20.09.1967 09h 35 -

27° 38' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

18.03.1969 11h 50 -

26° 50' Bélier

Vénus

D

29.04.1969 19h 21 -

10° 30' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

20.10.1970 15h 57 -

25° 13' Scorpion

Vénus

D

01.12.1970 00h 04 -

09° 47' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

27.05.1972 03h 15 -

04° 45' Cancer

Vénus

D

09.07.1972 04h 56 -

18° 13' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

03.01.1974 06h 07 -

11° 22' Verseau

Vénus

D

13.02.1974 07h 29 -

25° 48' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

06.08.1975 05h 22 -

11° 43' Vierge

Vénus

D

18.09.1975 01h 47 -

25° 26' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

16.03.1977 03h 02 -

24° 33' Bélier

Vénus

D

27.04.1977 09h 49 -

08° 15' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

18.10.1978 03h 59 -

22° 48' Scorpion

Vénus

D

28.11.1978 13h 10 -

07° 20' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

24.05.1980 20h 11 -

02° 35' Cancer

Vénus

D

06.07.1980 21h 16 -

16° 03' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

31.12.1981 19h 46 -

08° 54' Verseau

Vénus

D

10.02.1982 20h 38 -

23° 22' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

03.08.1983 19h 44 -

09° 30' Vierge

Vénus

D

15.09.1983 17h 23 -

23° 12' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

13.03.1985 18h 18 -

22° 18' Bélier

Vénus

D

25.04.1985 00h 10 -

06° 00' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

15.10.1986 16h 34 -

20° 24' Scorpion

Vénus

D

26.11.1986 02h 47 -

04° 54' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

22.05.1988 13h 27 -

00° 27' Cancer

Vénus

D

04.07.1988 14h 10 -

13° 56' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

29.12.1989 08h 51 -

06° 26' Verseau

Vénus

D

08.02.1990 09h 17 -

20° 55' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

01.08.1991 10h 36 -

07° 19' Vierge

Vénus

D

13.09.1991 08h 57 -

21° 00' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

11.03.1993 09h 29 -

20° 01' Bélier

Vénus

D

22.04.1993 14h 14 -

03° 44' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

13.10.1994 05h 42 -

18° 01' Scorpion

Vénus

D

23.11.1994 16h 58 -

02° 29' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

20.05.1996 06h 09 -

28° 18' Gémeaux

Vénus

D

02.07.1996 06h 52 -

11° 47' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

26.12.1997 21h 22 -

03° 56' Verseau

Vénus

D

05.02.1998 21h 27 -

18° 28' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

30.07.1999 01h 43 -

05° 08' Vierge

Vénus

D

11.09.1999 00h 25 -

18° 47' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

09.03.2001 01h 08 -

17° 44' Bélier

Vénus

D

20.04.2001 04h 35 -

01° 27' Bélier

 

 

 

 

Vénus

R

10.10.2002 18h 36 -

15° 37' Scorpion

Vénus

D

21.11.2002 07h 14 -

00° 03' Scorpion

 

 

 

 

Vénus

R

17.05.2004 22h 29 -

26° 08' Gémeaux

Vénus

D

29.06.2004 23h 16 -

09° 38' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

24.12.2005 09h 38 -

01° 28' Verseau

Vénus

D

03.02.2006 09h 20 -

16° 01' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

27.07.2007 17h 29 -

02° 57' Vierge

Vénus

D

08.09.2007 16h 15 -

16° 35' Lion

 

 

 

 

Vénus

R

06.03.2009 17h 18 -

15° 27' Bélier

Vénus

D

17.04.2009 19h 25 -

29° 12' Poissons

 

 

 

 

Vénus

R

08.10.2010 07h 06 -

13° 14' Scorpion

Vénus

D

18.11.2010 21h 19 -

27° 39' Balance

 

 

 

 

Vénus

R

15.05.2012 14h 34 -

24° 00' Gémeaux

Vénus

D

27.06.2012 15h 08 -

07° 29' Gémeaux

 

 

 

 

Vénus

R

21.12.2013 21h 54 -

28° 59' Capricorne

Vénus

D

31.01.2014 20h 50 -

13° 33' Capricorne

 

 

 

 

Vénus

R

25.07.2015 09h 30 -

00° 46' Vierge