La route illuminée
"L'esprit est la réalisation créatrice de chaque instant, l'intégration du commencement et de la fin en une synthèse
dont la naissance et la signification se renouvellent à chaque instant" (Dane Rudhyar)
 
 
"Apprenez vos théories aussi bien que vous le pouvez puis mettez les de côté quand vous entrez en contact avec le vivant miracle de l'âme humaine." C.G Jung

   Accueil      Recherches transpersonnelles      Samuel Djian


 
Samuel Djian 
 
Disciple direct de Dane Rudhyar, nous éclaire sur le sens de l'astrologie "humaniste".
 
 

"Les différents sens du mot "humaniste" qui ont été soulignés peuvent
sans doute être appliqués à l'astrologie humaniste, mais le propos de
Rudhyar, en la qualifiant ainsi, n'était pas précisément de lui
attribuer le sens habituel du dictionnaire, bien que le terme
d'humanisme en tant qu'idéal de paix et de justice entre les hommes
puisse aussi s'appliquer dans ce sens (cf la définition qu'en donne Le
Petit Robert : "Toute théorie ou doctrine qui prend pour fin la
personnalité humaine et son épanouissement").

Dans sa démarche pour reformuler une astrologie de l'évolution,
Rudhyar a donné, à son approche, différents noms suivant les époques
et suivant le développement de sa pensée. Par exemple, dans les années
30-40, il l'a appelée "astrologie harmonique" parce que, pour lui,
l'astrologie est destinée à révéler "l'harmonie de la personne
totale".

Dans le courant des années 60, il l'a appelée "astrologie
centrée sur la personne" (qui est aussi le titre de l'un de ses
livres, non traduit en français) par contraste (et non par opposition!)
 avec ce qu'il appelait l'astrologie "centrée sur l'évènement". "Les
évènements n'arrivent pas à une personne, mais plutôt la personne
arrive aux évènements, c'est-à-dire le sens que la personne donne à un
évènement et la réponse qu'elle lui apporte sont plus importants que
la nature spécifique de l'évènement en soi" (Leyla Rael). Cette
définition résume bien le propos de l'astrologie de Rudhyar. Bien que
l'on puisse effectivement définir la nature d'un évènement d'une
manière technique (d'où, à mon avis la nécessité, pour un astrologue
humaniste, de posséder de bonnes bases "traditionnelles"), ce qui est
important c'est de savoir en quoi cet évènement nous amène à réfléchir
sur le sens de notre vie, quelles réponses nous lui donnons et en quoi
nous pouvons nous améliorer et grandir en conscience.

En quoi, l'évènement qui nous arrive est l'expression de la nécessité d'une transformation intérieure pour une plus grande harmonie extérieure.


Ici, nous pouvons nous référer à Jung et au processus d'intégration de
la personnalité qui est une étape importante du processus
d'individuation (Rudhyar, lui, parle, dans une vision peut-être plus
"spirituelle" de "processus d'individualisation").

Sur ces bases, à la fin des années 60, Rudhyar parla alors
d'astrologie "humaniste". Comme une approche essentielle du travail de
Rudhyar porte sur la psychologie (voir ses livres "Approche
astrologique des complexes psychologiques" et "Astrologie et psyché
moderne"), il était très intéressé par les différentes écoles dans ce
domaine. A la fin des années 60 émergea aux Etats-Unis un mouvement
appelé "psychologie humaniste" initié par des hommes comme Abraham
Maslow, connu pour sa pyramide des besoins (voir son livre "Vers une
psychologie de l'être"), Carl Rogers, Victor Frankl, Alan Watts, etc.

La psychologie humaniste voulait être une "troisième force", située
entre la psychanalyse freudienne et le behaviorisme statistique et
expérimental. Elle était fondée sur la nécessité de prendre l'homme
dans sa globalité et de reconnaître que les moments de crise sont des
moments de croissance et d'évolution potentielles. Rudhyar, qui
connaissaient personnellement la plupart des acteurs de la psychologie
humaniste puisque, tous, tout comme lui, oeuvrait à l'évolution de la
conscience, y vit une adéquation avec son travail en astrologie et
appela, de ce fait, son astrologie "astrologie humaniste".

L'astrologie humaniste est, au monde de l'astrologie, ce que la
psychologie humaniste est au monde de la psychologie.

Par la suite, sur les bases de la psychologie humaniste se développa
la psychologie "trans-personnelle", souvent initiée par les fondateurs
de la psychologie humaniste. Cette approche, sans bien sûr renier le
travail premier mais en étant un prolongement, désire prendre en
compte, de manière plus manifeste encore, le besoin spirituel de
transcendance présent à chaque homme, ce que Roberto Assagioli,
fondateur de la Psychosynthèse, ami de Rudhyar et contemporain de
Jung, a appelé "le besoin du sublime". Dans "Approche astrologique
des complexes psychologiques", Rudhyar parle de "besoin de transcendance".


C'est parce que l'homme matérialiste ne répond pas à cet appel qu'il
est confronté à tous les problèmes psychologiques et matériels que nous lui connaissons.

Voici ce qu'écrit encore Leila Rael : "Comme les pionniers du
mouvement humaniste en psychologie, Rudhyar réalisa les limitations et
omissions liées à une approche strictement humaniste de l'astrologie".
Il développa donc le concept d'astrologie trans-personnelle au début
des années 70 (voir "De l'astrologie humaniste à l'astrologie
trans-personnelle", livre non traduit en français). "L'astrologie
trans-personnelle s'adresse aux individus qui réalisent que la simple
satisfaction de la croissance et de l'accomplissement de leur
individualité à un niveau strictement personnel ou culturel n'est pas
une fin en soi". Donc sur les bases de l'astrologie humaniste qui
permet de comprendre ce que signifie l'intégration de la personnalité
à un niveau personnel, l'astrologie trans-personnelle permet d'éclairer
le chemin de l'individu vers une réalisation transcendante de
lui-même.

Ainsi, à chacun des niveaux de conscience où nous nous situons face à
la vie et aux choix que nous faisons, correspond une forme
d'astrologie appropriée où les mêmes symboles sont interprétés dans
une perspective différente tout en ayant le même fondement commun.

En espérant que ces quelques explications (car cela demanderait à être
développé, bien sûr) puissent clarifier la compréhension que l'on peut
avoir de l'astrologie humaniste..."

Samuel Djian